Depuis le mois de février 2015, les habitants de Pionsat suivent avec intérêt la progression des travaux de reconstruction du Centre de rééducation Maurice Gantchoula (CMPR). Construit à la fin des années 70, les bâtiments actuels s'avèrent désormais inadaptés aux nouveaux besoins de l'établissement et à l'évolution des techniques de santé au point que la direction de l’APAJH, gestionnaire de la structure, a dû prendre la décision de les reconstruire. Ce projet a mis du temps à émerger car il a fallu démontrer aux pouvoirs publics, d’une part, que la structure pionsatoise avait sa place dans le nouveau schéma sanitaire régional et d’autre part que l'équilibre économique était possible et donc la viabilité assurée. C'est donc avec beaucoup de joie que le personnel, les patients, la direction de l’APAJH et les élus du territoire ont participé à la pause de la «première pierre» le 15 juillet dernier.
 
Aux côtés de M. Joël May, directeur général adjoint de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et de M. Jean-Louis Garcia, président national de la fédération des APAJH, entourés de M. Jean-Christophe Janny, directeur de l'établissement, M. Jérôme Gaumet, maire de Pionsat, M. Olivier Harkati, vice-président du Conseil régional d’Auvergne et M. Laurent Dumas Conseiller départemental  du Puy-de-Dôme que s’est tenu la cérémonie symbolique marquant le renouveau de l’établissement et l’espoir d’un nouvel élan de développement pour la commune de Pionsat et son territoire proche. Au cours de son allocution, Jérôme Gaumet, maire de Pionsat, a rappelé le rôle de « locomotive » du développement qu'a joué le Centre de rééducation par le passé. En effet, le Centre de rééducation a été le premier établissement sanitaire et médico –social de la commune avec la Maison de retraite dans les années 70, ouvrant la voie en 1992 au Foyer d’Accueil Médicalisé « la Méïzou » et l’atelier protégé laverie/lingerie au début des années 2000, prolongés, pour certains aspects, par le Centre Educatif Fermé en 2008 et la Maison de Santé en 2014. Ce mouvement d’ensemble permettant aujourd’hui à la commune d’afficher une croissance de sa population dans un secteur ou les effets de la désertification rurale se font durement sentir.
 
Ces différentes structures, tirées par la rénovation récente de la Maison de retraite (EHPAD) « La Louisiane » et la reconstruction du Centre de rééducation tournent une nouvelle page de de développement pour la commune. Le maire insiste sur la sécurité sanitaire de proximité et le potentiel pour l’avenir des Combrailles que représente tout particulièrement le Centre de rééducation. Il s’agit du seul établissement sanitaire du secteur et la nécessaire mutualisation des moyens devrait conduire l’établissement à jouer un rôle de point central dans un réseau de santé où pourrait être associés d’autres établissements et structure du secteur. L’arrivée et le déploiement de l’internet très haut débit par fibre optique sur le bourg de Pionsat au début de l’année 2015 pourrait l’aider à tenir cette place. La durée du chantier est de 24 mois et la réception des travaux est prévue pour le printemps 2017.
Le coût du projet s’élève à 14 600 000 €.
C’est parti pour la reconstruction
du centre de rééducation fonctionnelle de Pionsat !
 
Le 13 novembre 2014 le Conseil général du Puy-de-Dôme et le président du jury du Concours départemental de l'embellissement du cadre de vie et du fleurissement ont convié les maires des 109 communes du département inscrites au concours à une cérémonie au cours de laquelle le Palmarès 2014 a été dévoilé. La commune de Pionsat a obtenu le Prix départemental du Fleurissement qui l’a place désormais dans la catégorie des communes susceptibles dans les années à venir de  de recevoir le label régional « Villes et Villages Fleuris : 1 fleur ».
Ce prix récompense les moyens mobilisés par les élus et les efforts constants des agents communaux pour l'embellissement paysager et floral de Pionsat. Il est à partager avec les participants du concours communal de fleurissement qui témoigne d’une dynamique collective et a aussi beaucoup pesé dans la décision du jury.
Encore cette année, pour la 13ème édition, 27 habitants de la commune s’étaient inscrits et le classement est le suivant :
I - Maison avec jardin ou parc  dans le bourg :     1er prix MARTINET Patrick et RIBET Danielle ; 2ème prix VERSEPRUY Martine et NOWAK Mireille ; 3ème prix COULON Mylène et DUPRAT Charles & CHEVALIER Sylvie.
 
II – Maison avec jardin ou parc  dans les villages : 1er prix : DEBAS Charles ;    2ème prix : AUCOUTURIER Marcelle et  VALLENET Florence ;  3ème prix :  ANDRIVON Bernadette ; 4ème prix : MEUNIER Elise et MEUNIER Emmanuel ; 5ème prix : DUMAS Robert .  
 
III – Façade Maison (fenêtre – balcon – terrasse) : 1er prix : ANDRIVON Bernadette, GIOLLANT Delphine, AUCOUTURIER Marcelle, VERSEPUY Martine ; 2ème prix : GUILHEN Ginette, BOURDIER Michelle, MESSAGE Claire, NOWAK Mireille ;  3ème prix : AUBERGER Jean, DUPRAT Charles & CHEVALIER Sylvie,  RICHARDOT Georges et Dolorès ; 4ème prix : BERGER Martine, LOPITAUX Stéphanie, COULON Mylène, MEUNIER Emmanuel ; 5ème CORNARDEAU Arlette, MICHEL Jeannine.  
IV – Façade – commerce et collectivité : 1er prix : DUPOUX Bernard et Marie-France « Salon de coiffure » ; 2ème prix : SENSFELDER Olivier « La Queue du Milan » ; 3ème prix « Boucherie des Amis » .   
 
V – Embellissement « village entier » :      1er prix :  DUMAS Robert  /  RIFFAUD Alain « Laruas ».
La commune de Pionsat obtient
le prix départemental de fleurissement
Actualités
VIE COMMUNALE / Actualités
VIE COMMUNALE
ENFANCE-JEUNESSE
PATRIMOINE-TOURISME
Abonnez-vous gratuitement à pionsat.fr, et retrouvez toute l'actualité de votre mairie.
13h30-17h
8h30-12h & 13h30-17h
8h30-12h & 13h30-17h
8h30-12h
8h30-12h & 13h30-17h
9h-12h
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Ouverture au public
04  73  85  61   56
04  73  85  68  41
mairie.pionsat.63@wanadoo.fr
Tél.
Fax
Mail
Place de l'Église
63330 Pionsat
MAIRIE DE PIONSAT