Au cours d’une réunion publique
d’information sur la gestion de l’eau potable le 30 juillet dernier, le Maire,
Jérôme GAUMET, a fait le point de la situation. Les ressources communales ont
sévèrement baissé dès les premiers mois de 2019 et la commune a sollicité, plus
qu’à l’accoutumé, ses fournisseurs ponctuels d’eau que sont le SIAEP Sioule et
Morge et la Commune de La Cellette. Face à l’évolution de la situation, la
municipalité n’est pas restée inactive et s’est employée à multiplier les
actions de vérification et de nettoyage des captages communaux, de réparation
des fuites, de restriction d’eau, de suivi des consommations excessives et
inhabituelles, et, enfin, de recherche de ressources complémentaires. Deux
pistes ont ainsi été suivies. L’une au lieu-dit Gouttaude sur Saint-Maigner, avec
l’accord du conseil municipal de la commune. Mais après plusieurs tests, la
capacité de la ressource potentielle s’est avérée trop faible alors qu’une
autre ressource, sur la commune de La Cellette au lieu-dit
« Lamourette », est apparue plus prometteuse

Cette ressource de Lamourette est
en fait la redécouverte d’un forage ancien et abandonné. Profond de 60 m, le
forage a été effectué en 1994 sous expertise de l’hydrogéologue du BRGM. Il est
propriété de la Commune de Pionsat ainsi que son périmètre de protection. Début
juillet un débit 4,5 m3/heure (soient 108 m3/jour) a été constaté. Les tests et
des analyses effectués en mai et juin dernier ont démontré la pertinence de
cette ressource. Le coût et la facilité du raccordement au réseau communal
d’eau potable, ajouté à sa situation en amont de l’unité de traitement de l’eau
de la commune, ont convaincu le Conseil municipal d’engager le 24 juin 2019 une
demande d’exploitation temporaire exceptionnelle à Madame la Préfète du Puy-de-Dôme.
L’Agence Régional de Santé (ARS) a fait connaître le 26 juillet 2019 son accord
sous réserve d’une nouvelle analyse de l’eau qui devrait avoir lieu dans les
prochains jours. La mise en service de cette ressource sera effectuée en
concertation avec la municipalité de La Cellette afin de s’assurer que cette
exploitation ne vienne pas perturber son propre système de production d’eau, ce
qui ne devrait pas être le cas vu l’écart important de profondeur entre les
points de prélèvement relevant de La Cellette et de Pionsat.  Les travaux de raccordement étant lancés, une
exploitation du forage pourrait intervenir après le feu-vert de l’ARS dans la
seconde quinzaine d’août. La mise en service de cette nouvelle ressource
complétée par les livraisons d’eau du Syndicat Sioule et Morge et de La
Cellette devraient donc permettre à la commune de couvrir ses besoins jusqu’à
l’arrière-saison.

Le maire a rappelé que la commune
demeure sous le coup d’un arrêté préfectoral sécheresse valable jusqu’au 30
septembre 2019, classé au niveau crise pour le bassin Cher amont dont relève
Pionsat et qui impose des restrictions drastiques aux usages de l’eau. La
population est invitée à adopter les bons comportements qui seront rappelés par
des actions de communication notamment par téléphone, presse et internet sur le
site de la commune : www.pionsat.fr.